Colloque. Bienveillance en entreprise : une relation gagnant-gagnant

Le 22 mars dernier, les élèves en  BTS Economie Sociale Familiale à la MFR (Maison Familiale et Rurale) Val de Loire organisaient un colloque sur la thématique du bien être au travail . Des membres de Biz Nice, Evelyne de Mascarel et Muriel Cordier étaient invitées en tant qu’intervenante experts sur le sujet.

A l’occasion du colloque sur la bienveillance au travail organisé par la MFR Val de Loire, les deux membres du réseau Biz Nice ont eu l’occasion d’échanger sur la définition de la bienveillance et de ses vertus dans l’organisation de l’entreprise. Objectif : démontrer que cette stratégie de la bienveillance est source de performance pour l’entreprise et permet une relation « Gagnant-Gagnant ».

Après avoir défini la bienveillance Muriel Cordier   a démontré qu’à travers différents outils de management la bienveillance engendre  le bien être au travail, qui  lui même, influe sur  la motivation et entraîne l’augmentation de la performance dans l’entreprise. Alors pourquoi s’en priver ? La bienveillance doit être le fait de tous, de la hiérarchie vers les collaborateurs mais également du salarié vers son employeur et entre collègues.  Comme le disait Gaël Chatelain  dans Les échos le 24 mars 2017 « La bienveillance n’est que du bon sens, mais contre nature » Plus qu’un changement d’organisation, la bienveillance en entreprise suppose souvent un changement d’état d’esprit. Cela suppose une prise de conscience.

Après une présentation de l’association, Evelyne de Mascarel, vice Présidente de Biz Nice a lu la  Charte et un exemplaire de l’auto évaluation de sa bienveillance, document élaboré par Biz Nice  fut distribué à chaque participant.

Un temps d’échange suite à une enquête sur le stress au travail

Cette journée d’échanges était organisée par la MFR Val de Loire à destination des maîtres de stages et d’apprentissage des élèves de la MFR Tours Val de Loire et Rougemont ainsi que des partenaires. Partant du constat réalisé par une étude de  Stimulus, 52% des Français sont victimes de stress au travail et 24% des Français souffriraient même d’état d’hyperstress quotidien.  La démarche des élèves a été de mettre en place un espace d’échange d’idées novatrices et d’outils pratiques pour sensibiliser aux enjeux du bien-être au travail. La journée du 22 mars était organisée en deux temps. Le matin a eu lieu une conférence intitulée « quand le
travail laisse place au bien-être » menée par quatre intervenants : Anne Beatrice Martinez ABMédia(c)tion, Muriel Cordier et Evelyne de Mascarel du réseau Biznice France, Dominique Pioffret, directeur sécurité chez Orange.
L’après midi, 5 tables rondes et ateliers ont été proposés : Sylvie Collet, « votre parole est d’or », Coralie Beguey Cisse, Odyssée Création, Sylviane Seyvet Sophrologue, Pascale Harlé Association Envol ’emoi Yoga du rire.

 

 

 

 

Peut –être demander à Evelyne sur son ressenti.

                       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *